zoopro formations animaux
Tél : 09 53 05 96 37

Suivez-nous

Facebook   Twitter   Instagram
Vers la fin des manèges à poneys

Vers la fin des manèges à poneys

Depuis de nombreuses années, une attraction très particulière et alarmante se fait accueillir par de nombreuses communes françaises. Plusieurs fêtes foraines utilisent de véritables poneys shetlands ainsi que leurs poulains pour remplacer les manèges mécaniques de chevaux en bois.

Qu’est-ce que sont les manèges à poneys ?

Le principe des manèges à poneys est de faire tourner les poneys en rond autour d’un tourniquet pendant des heures, en portant des enfants sur leurs dos. Cette attraction attire notamment les enfants pouvant être émerveillés par ces animaux, alors que celle-ci montre des signes de maltraitance envers les équidés.

Pourquoi les poneys de manèges vivants sont-ils maltraités ?

Cette attraction agit sur le physique et le psychique de l’animal. Cette pratique force les poneys à exercer des mouvements répétitifs à l’origine de dommages corporels importants : impacts sur la colonne vertébrale, apparition de lésions, dommages irréversibles des muscles…  De plus, un stress important affecte les équidés avec le fond sonore de la foule, l’excitation des enfants et les heures de transport en camion entre les différentes villes.  

Quand est-ce que les manèges à poneys seront-ils interdits en France ?

Cette pratique sera très prochainement interdite sur le territoire français suite à la proposition de loi contre la maltraitance animale à l’assemblée nationale. Un certain amendement interdisant l’exercice de cette pratique dans le cadre privé et public sera mis en place après avoir été validé par le Sénat.

Corinne Vignon, députée de Haute-Garonne très investie dans la protection animale, est à l’origine de l’amendement proposé contre cette pratique et cette dernière a pu être soutenue par de nombreux députés engagés comme Loïc Dombreval.

Un grand nombre de mesures favorisant le bien-être animal ont pu être votées la semaine dernière, notamment l’interdiction de vente en animalerie de chiens et chats ainsi que la restriction de vente d’animaux de compagnie sur internet. Les associations protectrices des animaux ont montré un grand soulagement face aux nombreux amendements votés et les discussions ouvertes sur la maltraitance animale dans notre pays.