zoopro formations animaux
Tél : 09 53 05 96 37

Suivez-nous

Facebook   Twitter   Instagram
La SPA dénonce une forte hausse des abandons de NAC

La SPA dénonce une forte hausse des abandons de NAC

Ce jeudi 21 janvier 2021, par suite du bilan 2020 de l’association protectrice des animaux, le président de la SPA Jacques-Charles Fombonne, a attiré l’attention des autorités et du grand public sur la hausse importante des abandons de nouveaux animaux de compagnie (NAC)

Qu’est-ce qu’un NAC ?

Il s’agit de petits animaux, dits Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC) : lapins, hamsters, furets, chinchillas, souris, cochons d’Indelégalement ils ne bénéficient pas du même statut et de la même protection juridique que les chiens et les chats.


Depuis quand les NAC sont-ils abandonnés ?

Une forte hausse d’abandon a notamment été constatée depuis mai 2020, fin du premier confinement. Cela fait donc plus de 8 mois que les chiffres en matière d’abandon grimpent en flèche.

L’association protectrice des animaux (SPA) note que le taux d’abandon a augmenté de 16 % en 2020 pour les NAC.

En corrélation, le nombre d’adoption est en baisse au sein de la SPA : 12 % de moins que les chiffres de 2019.


Pourquoi les nouveaux animaux de compagnie sont-ils abandonnés ?

Ces petits animaux ont une réputation « d’animaux faciles » et pas très chers mais qui s’avère fausse. En effet, ils nécessitent des besoins très spéciaux (alimentation, rythme de vie parfois nocturne, socialisation…).

Entre les deux périodes de confinement 2020, de nombreux achats compulsifs ont été constatés dans les animaleries. Malheureusement cela a conduit à de nombreux abandons quelques mois plus tard.


Que faire pour empêcher l’abandon des NAC ?

La SPA souhaiterait interdire la vente d’animaux en tant que marchandise, en animalerie ou même sur internet.

Le président propose une idée inspirée de l’étranger, celle d’inciter les animaleries à récupérer les animaux de refuge afin de leur trouver une famille. Plus de 40,000 nouveaux animaux de compagnie ont pris refuge cette année dans les locaux de la SPA de partout en France.

Les personnes luttant pour la cause animale attendent avec impatience le vote de la proposition de loi le 26 janvier prochain qui introduit la délivrance d’un « certificat de sensibilisation » à toute personne souhaitant acquérir un animal. Les sanctions pour maltraitance animale seront également accentuées.